Mini piscine enterrée pour petit terrain : contraintes techniques et prix

Date : 15/07/2020 - Catégorie : Piscine

Cette page provient du site Assurément Piscine
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.assurementpiscine.fr/dossier-4-mini-piscine-enterree.html

Mini piscine enterrée pour petit terrain : contraintes techniques et prix

Dans les années 70 à 90, les piscines traditionnelles pour un usage privé ont eu leur temps de gloire. Actuellement, elles sont supplantées par les mini-piscines, plus adaptées aux tailles des jardins que les nouveaux propriétaires acquièrent. Par leur commodité, elles intéressent les particuliers qui se donnent les moyens pour satisfaire leur envie de profiter des joies de l’eau chez eux.

Quels sont les avantages et les inconvénients des mini-piscines ?

Du point de vue de l'encombrement, elles sont idéales, car elles se contentent de peu : un petit bout de jardin, le fond d’une cour et même une terrasse peuvent faire l’affaire. Les mini-piscines n’ont rien à envier à leurs aînées, car elles peuvent se parer de toutes les finitions. Il suffit d’en mettre le prix. En parlant de prix, logiquement elles devraient coûter moins cher que les piscines traditionnelles puisque d’une taille XXL, on passe à XS. Or, on s’aperçoit que la logique n’est pas respectée, car la construction d’une mini-piscine enterrée oscille entre 15 000€ et 20 000€ et celle d’une piscine traditionnelle varie entre 15 000€ et 50 000€ selon sa taille et les matériaux utilisés. Le grand avantage d’une mini-piscine tient également au coût économique de son utilisation : volume d’eau réduit nécessitant moins de produits d’entretien et cerise sur le gâteau, la facture d’électricité ne sera pas exorbitante puisque le coût du chauffage sera moindre. Les inconvénients majeurs d’une mini-piscine tiennent surtout de la difficulté dans la construction. En effet, à cause de l’exiguïté, en général, de l’espace attribué, les travaux doivent se faire à la main, en commençant par le terrassement et l’évacuation des gravats. Et pour toute entreprise, les ouvrages réalisés à la main coûtent cher.

Quelles sont les contraintes techniques ?

Si votre mini-piscine fait moins de 10m2, vous n’aurez pas besoin d’une déclaration de travaux ni d’un permis de construire. Malgré tout, il faudra tout de même, s’enquérir des conventions spécifiques de votre lotissement. Au-delà d’une superficie de 10m2, en plus du permis de construire, il est conseillé de demander à la mairie les règles d’urbanisme applicables à votre projet de construction de mini-piscine. Par contre, avant d’ouvrir le chantier, il vous faut souscrire à une assurance dommage ouvrage et s’assurer que votre entrepreneur puisse produire une attestation de garantie décennale ainsi qu’une assurance responsabilité civile professionnelle. Dans l’étude d’implantation de votre projet, choisissez de préférence un endroit ensoleillé, à l’abri du vent et loin des regards indiscrets. La piscine sans le soleil risque de vous refroidir rapidement et si elle n’est pas bien abritée, il vous faudra la nettoyer plus souvent qu’il ne le faut, à cause des feuillages et autres débris apportés par le vent. À moins que vous ne soyez friands des regards du voisinage, il est préférable d’implanter la piscine à l’arrière de la maison.

Avant de faire le choix d’un entrepreneur, il ne faut pas hésiter à comparer plusieurs devis et à faire appel à des connaissances qui ont fait l’expérience de faire construire une mini-piscine avant vous. Rien de tel que le bouche-à-oreille pour ne pas être déçu.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre