Vous êtes ici : Conseils sur les piscines > Spa et Sauna > Comment choisir son sauna ? Quel coût d'achat et de pose ?

Comment choisir son sauna ? Quel coût d'achat et de pose ?

Comment choisir son sauna ? Quel coût d'achat et de pose ?

Le confort d’un sauna à la maison peut sembler être un luxe, et pourtant, il séduit de plus en plus de foyers désireux de profiter de moments de détente et de relaxation après une grosse journée ou le week-end. Contrairement aux idées reçues, il peut facilement être installé à domicile pour profiter quotidiennement de ses nombreux bienfaits reconnus sur la santé. Voici comment le choisir et quel budget y consacrer.

Les principes et bienfaits du sauna

Originaire des pays scandinaves, le sauna, qui signifie « suée » en finnois, se pratique depuis plus de 2000 ans. Son principe ? Une cabine en bois dont l’air ambiant est chauffé traditionnellement par un poêle, bien que les nouveaux modèles proposent de nouvelles méthodes de chauffage, sur la technique du bain de chaleur. Par inertie, des pierres de lave situées dans un réceptacle à l’intérieur du sauna maintiennent la chaleur et délivrent de la vapeur dès lors qu’on les arrose d’eau.

La chaleur sèche du sauna offre un moment de détente par le procédé de relaxation par sudation. Il chasse ainsi la fatigue et le stress pour ne laisser que la sensation de bien-être, d’apaisement et de sérénité. Les bienfaits du sauna sont nombreux : purification des pores de la peau par la sudation, élimination des toxines, assouplissement des muscles, raffermissement et meilleure élasticité de la peau, stimulation de la circulation sanguine, amélioration du système immunitaire, dégagement des voies respiratoires, etc.

Autrefois réservé aux traditions sociales et familiales des pays nordiques, le sauna est aujourd’hui répandu partout dans le monde, devenant un commerce pour les centres de bien-être, comme pour les hôtes touristiques qui affichent fièrement leur formule bien-être comme argument d’attractivité. Depuis quelques années désormais, on le retrouve également chez les particuliers désireux de bénéficier du confort à la maison.

Les différents types de saunas

Le sauna originel apprécié des pays plus froids s’est répandu en Europe avec de nouvelles versions plus modernes, plus accessibles. Parce qu’on n’arrête pas le progrès, le rustique a laissé place au contemporain, avec des saunas chauffés au poêle électrique ou à infrarouges. Ces deux types de modèles se trouvent aujourd’hui sur le marché, présentant chacun des fonctionnements différents.

Le sauna traditionnel

Le « vrai » sauna traditionnel, l’original dirons-nous, dispose d’un poêle à bois, donc d’un système d’évacuation des fumées. En réalité, sa généralisation a converti le poêle à bois en poêle électrique qui ne demande qu’un raccordement électrique pour fonctionner. Moins complexe à installer et à utiliser, la température se règle par un tableau de commande disponible à l’intérieur ou à l’extérieur du sauna selon les modèles. Hormis cela, le principe reste le même, avec le chauffage des pierres de lave qui dégagent de la chaleur sèche, et délivrent la vapeur une fois imprégnées d’eau. Les modèles les plus modernes intègrent un circuit d’eau qui humidifie automatiquement les pierres.

La température du sauna traditionnel peut atteindre 70 à 100 °C en 1 heure, pour une séance allant de 10 à 20 minutes maximum. La chaleur y est bien plus élevée que dans un hammam, et parfois plus difficile à supporter, puisque le sauna ne compte qu’un maximum de 20 % d’humidité quand le hammam, chauffé à même température, en compte 90 à 100 %.

Le sauna à infrarouges

Exit le poêle et les pierres de lave, le sauna à infrarouges laisse place à des lampes infrarouges ou à des panneaux radiants qui émettent eux-mêmes de la chaleur sèche, sans n’émettre aucun rayon UV, sur le même principe que les couveuses pour bébé.

Le fonctionnement est différent, et la finalité également. Le sauna infrarouge montera plus rapidement en température, mais dans la limite de 50 °C seulement. Le fait de ne plus avoir les pierres de lave à humidifier lui fait produire une chaleur sèche avec un taux d’humidité nul, d’où l’impossibilité d’augmenter davantage la température ambiante, au risque de rendre l’air irrespirable. Sa chaleur plus douce permettra des séances pouvant aller jusqu’à 45 minutes.

Si ces deux saunas sont les plus courants sur le marché, d’autres modèles existent tout de même, et notamment le sauna douche, aussi appelé sauna combiné, qui s’adaptera dans de petits espaces pour venir s’intégrer à l’emplacement de la douche ou de la baignoire et éviter la perte de place. Il existe également le sauna portable, qui est un sauna individuel pliable. Avec celui-ci, la recherche du charme n’est pas au rendez-vous. Sa finalité se concentre uniquement sur les bienfaits produits par la chaleur sur le corps.

Comment choisir son sauna ?

Le choix de son sauna dépendra de plusieurs facteurs, et se fera au cas par cas. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix.

  • Selon ses attentes : La sensation éprouvée dans un sauna infrarouge n’a rien à voir avec celle d’un sauna traditionnel. Si l’aspect rustique est recherché, l’utilisateur risquera d’être déçu. En revanche, si le sauna est installé uniquement pour profiter de ses bienfaits, alors celui à infrarouges conviendra parfaitement ;
  • Selon l’utilisation souhaitée : Le sauna traditionnel demandera à être mis en chauffe au moins 1 heure avant la séance, pour ne prodiguer que des sessions de 10 à 20 minutes. Si le souhait est de faire une séance chaque soir à la débauche, peut-être que le sauna infrarouge, plus rapide et moins chaud, sera préférable ;
  • Selon sa résistance et sa sensibilité : Certaines personnes ont une forte résistance à la chaleur et à l’humidité, d’autres moins. Bien que ça soit davantage le cas des hammams, les saunas traditionnels, très chauds, peuvent donner une sensation de suffocation avec la vapeur produite. Le sauna infrarouge mise davantage sur la durée de la séance pour profiter des bienfaits, que sur le « très chaud, très vite » ;
  • Selon son budget : Le sauna infrarouge est financièrement plus accessible à l’achat, mais aussi à l’utilisation pour une consommation électrique minimale et raisonnée. En effet, il ne chauffe pas la totalité de l’air ambiant, mais seulement les corps.

Pour résumer, le pouvoir du traditionnel rustique opposé au pouvoir du moderne contemporain : on se plaît à penser que chacun trouvera sa clientèle, qui, selon ses attentes et ses convictions, sera attirée, de manière plus évidente, vers l’un ou vers l’autre. Après avoir choisi le type de sauna, d’autres critères orienteront le choix du modèle.

  • D’abord, son volume, qui devra être fonction de la pièce, mais aussi fonction du nombre d’utilisateurs simultanés. On estime à 1,5 m² la superficie nécessaire par personne pour se sentir à l’aise. N’oublions pas que c’est un moment agréable de détente, le confort est important. Néanmoins, il est inutile d’opter pour un modèle au-delà des besoins réels, car le temps de chauffe sera plus long et la consommation électrique décuplée, pour ne pas en profiter ;
  • Ensuite, sa forme, qui pourra être carrée, rectangulaire, avec une surface vitrée ou non. Il est généralement appréciable d’avoir une vue sur la pièce pour éviter l’effet de claustrophobie que peut provoquer la sensation de chaleur associée à celle de se sentir enfermée. Toutefois, il faut savoir que les surfaces vitrées conservent moins bien la chaleur, donc que la puissance de chauffe devra être adaptée en fonction ;
  • Enfin, la puissance de chauffe sera également un critère de choix, fonction du volume de la surface du sauna traditionnel (environ 1,3 kW de chaleur par m3 de superficie), et fonction du nombre de personnes habituellement présentes dans le sauna infrarouge (environ 1,2 kW par personne).

Quel budget prévoir ?

Le budget d’un poêle débutera aux alentours de 1000 € pour les premiers modèles, et pourra aller jusqu’à 8000 € pour le sauna traditionnel, fourniture et pose comprises. Ce coût est un estimatif moyen, qui dépendra de l’ensemble des éléments précités, auxquels viendront s’ajouter évidemment le choix du concepteur plus ou moins renommé, mais aussi celui du matériau retenu. A l’origine, les saunas étaient conçus en Pin ou en Epicéa Nordique, mais les plus modernes seront principalement conçus en Hemlock, Chêne ou Abachi.

Enfin, comme tout équipement dont la technologie s’est emparée, les options se diversifient et peuvent vite faire grimper les prix. Certains saunas pourront être équipés de caillebotis au sol pour absorber l’humidité, de bouches d’aération manuelles pour aérer le sauna en dehors des séances, sans devoir conserver une porte ouverte sur la pièce. D’autres peuvent être équipés d’un programmateur de température qui enclenchera le chauffage du sauna à l’heure indiquée avant son utilisation et indiquera la durée et la fin de séance, ou encore de lumières intégrées pour pouvoir envisager de lire durant sa séance par exemple. Pour finir, le sauna traditionnel disposant d’un poêle à bois ou électrique nécessitera l’achat d’un équipement de protection pour des séances en toute sécurité. La protection coûtera entre 150 et 200 €.

 
 

Devis Spa ou Sauna
En moins de 3mn, recevez les meilleures offres des piscinistes de votre région !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Spa de nage : Comment le choisir ? Quel prix ? Spa de nage : Comment le choisir ? Quel prix ? Son principe est simple, il est le parfait compromis entre nage et détente. Le spa de nage séduit par son charme, son confort, et les possibilités qu’il offre. Plus petit qu’une piscine et...
  • Comment utiliser son sauna ? Conseils, trucs et astuces Comment utiliser son sauna ? Conseils, trucs et astuces C’est prouvé, le sauna procure du bien-être, et est réputé pour ses vertus thérapeutiques : réduction du stress, apaisement des douleurs musculaires, élimination des toxines, réparation du...